Lettre ouverte à Mme Ségolène Royal

Publié le par Oark

Lettre ouverte à Mme Ségolène Royal

 

 

Mme l’ex-député du Poitou-Charentes, ex-candidate à l’élection présidentielle de 2007, ex de François Hollande, lui-même ex-Premier Secrétaire du Parti Socialiste, lui-même ex-parti d’opposition crédible.

 

Je vous écris aujourd’hui pour vous présenter des excuses au nom de mes chers compatriotes, appelés ainsi à la façon d’un fameux épicurien français passé maître, en son temps, dans l’art d’avaler de gargantuesques portions de nourriture en compagnie de bovidés dont il tâtait la croupe d’une main aimante comme personne ne put le faire depuis lors.

 

En effet, ces derniers temps mis à part quelques féroces défenseurs de votre personne, nombreux sont ceux qui se gaussent à votre sujet et vous devez souffrir de terribles sifflements stridents au niveau des tympans, voire même d’une inflammation du nerf auditif si je n’ai pas saisi l’ampleur du phénomène à sa juste mesure.

 

Excusez-moi pour ces hommes de peu de foi, ainsi que pour ces femmes de mauvaise foi : ils ne savent pas ce qu’ils disent et ce qu’ils colportent. Oui vous représentez la France sans aucune légitimé mais vous représentez la France tout de même : la France des gens qui s’incrustent !

 

Comme vous j’ai été longtemps raillé et mis au ban de la société à cause de mon gout immodéré pour le squat et le pillage de buffet. Je ne compte plus les inaugurations, les buffets des vœux de nouvelle année ou les salons dans lesquels j’ai trainé ma carcasse et mon estomac affamé. Comme vous, j’estimais y avoir droit et qu’un jour je serai enfin reconnu à ma juste valeur. Comme vous, je fus soumis aux plus immondes quolibets, mes ennemis prononçaient mon nom en riant de toutes leurs dents, tandis que mes compagnons s’éloignaient de moi, fuyant ma présence et mon amitié, de peur que les moqueries dont j’étais victime, ne se contentant pas de me salir, projettent de surcroit des éclaboussures boueuses sur leur immaculée tunique.

 

Mais cela a assez duré : Désormais, grâce à vous, j’assume mon statut de personne sans statut !

 

Squatteurs, grappilleurs, taxeurs, magouilleurs, arnaqueurs et imposteurs en tout genre : Ralliez-vous au drapeau rosâtre de Mme Royal !

Publié dans Textes

Commenter cet article